Les convives. 144 Page 148 Le Comte de MonteCristo, Tome II messieurs . MonteCristo est une petite île dont j'ai souvent entendu parler aux marins qu'employait mon père : un grain de sable au milieu de la Méditerranée un atome dans l'infini. C'est parfaitement cela, monsieur . dit Albert. Eh bien, de ce grain de sable, de cet atome, est seigneur et roi celui dont je vous parle . il aura acheté ce brevet de comte quelque part en Toscane. sac longchamp imitation fourrure Il est donc riche, votre comte . Ma foi, je le crois. Mais cela doit se voir, ce me semble . Voilà ce qui vous trompe, Debray. Je ne vous comprends plus. Avezvous lu les Mille et une Nuits . Parbleu . sac longchamp pliage tour eiffel pas cher belle question . Eh bien, savezvous donc si les gens qu'on y voit sont riches ou pauvres . si leurs grains de blé ne sont pas des rubis ou des diamants . Ils ont l'air de misérables pêcheurs, n'estce pas . vous les traitez comme tels, et tout à coup ils vous ouvrent quelque caverne mystérieuse, où vous trouvez un trésor à acheter l'Inde. Après . Après, mon comte de MonteCristo est un de ces pêcheurslà. imitation sac longchamp roseau Il a même un nom tiré de la chose, il s'appelle Simbad le marin et possède une caverne pleine d'or. Et vous avez vu cette caverne, Morcerf . demanda Beauchamp. Non, pas moi, Franz. Mais, chut . il ne faut pas dire un mot de cela devant lui. Franz y est descendu les yeux bandés, et il a été servi par des muets et par des femmes près desquelles, à ce qu'il paraît, Cléopâtre n'est qu'une lorette.